Collectif « penser d’ailleurs »

 

seminaire_2016_17_penser_ailleurs

Nous sommes nombreux à rechercher dans la littérature une manière de changer notre rapport au monde et à voir dans les textes littéraires des points d’appui pour décentrer notre regard et ouvrir de nouvelles perspectives à la pensée. Une telle ambition pour la littérature suppose une participation active du lecteur qui doit être préparée.

Le collectif « penser d’ailleurs » propose des séances de lecture de textes théoriques venus d’horizons disciplinaires divers (philosophie, anthropologie, sociologie, etc.) susceptibles de nous aider à pratiquer une lecture décentrée des textes littéraires. Il s’agira de lire des textes qui se réclament des « ailleurs », ou des « lointains » pour bousculer nos modes de penser. On s’intéressera aux pensées qui opposent une alternative — qui peut être construite comme géographique (penser depuis le Sud, le Grand Nord, les îles ou les archipels…), culturelle (pensées chinoise, indienne, amérindienne, africaine…) ou radicale (lorsqu’elle cherche à échapper à ces postulats anthropologiques pour se formuler en termes à la fois problématiques et situés) — à une pensée-monde qui se voudrait universelle ou synthétique, mais qui peine à échapper au soupçon de centralité.

Pour chaque séance, un « introducteur » ou une « introductrice » fait une sélection d’extraits (à lire à l’avance par les participants) et se charge d’une courte mise en situation. Le travail en séance sera le plus collectif, participatif et non hiérarchique possible. Il s’agira de partir de nos incompétences, de nous appuyer sur ce que nous ne comprenons pas dans des textes dont nous n’avons pas toutes les clés, pour proposer des pistes de lecture, mettre en discussion des interprétations parfois hasardeuses, en bref expérimenter.

*

The collective « thinking from elsewhere » offers readings of theoretical texts taken from diverse disciplinary backgrounds (philosophy, anthropology, sociology, etc.) that may help us practice a decentered or off center reading of literary texts. We will read texts that claim to think from or refer to « elsewhere », or from a « distance » to challenge our ways of thinking. We will focus on modes of thinking and discourses that offer an alternative – which can be constructed as geographical (thinking from the South, the North, from islands or archipelagos…), cultural (« Chinese » modes of thinking, or « Indian », Native American, African …) or radical (when they seek to escape these anthropological assumptions in order to formulate themselves in terms that are both problematical and situated) – to a global-thought that claims to be universal or synthetic, but hardly escapes the suspicion of centrality

Atelier de lecture théorique