Martin Buber – 7/06/2019

La séance présentée par Rémi Astruc et Jacques-David Ebguy aura lieu le vendredi 7 juin entre 15h et 17h en salle 430. A écouter ici.

*

Voici ce qu’écrivait Buber à la fin de sa vie : « Je ne suis ni philosophe, ni prophète, ni théologien, mais simplement un homme qui a vu quelque chose et qui se dirige vers la fenêtre pour indiquer ce qu’il a vu… Quiconque espère trouver chez moi autre chose que cet enseignement sera toujours déçu. » (Fragments philosophiques, cités par Maurice-Ruben Hayoum)

Nous vous proposons donc de partir à la rencontre de Martin Buber, grande figure de la pensée juive au XXe siècle. Savant et mystique, grand érudit, philosophe socialiste, juif révolutionnaire utopique (selon le mot de Michaël Löwy), il n’a cessé de déborder le monde juif pour aller à la rencontre de « l’humanité ».

En un temps où l’opposition semble indépassable entre le communautarisme du repli identitaire et un universalisme laïque se développant sur le refoulement et la négation des appartenances (notamment religieuses et ethniques), c’est le mystère d’un double développement et d’un engendrement réciproque d’une pensée communautaire juive d’un côté, d’une pensée humaniste universelle de la Communauté humaine de l’autre, que nous chercherons à comprendre.

Un premier extrait sera un des tout premiers textes, récemment édités et traduits en français « Ancienne et nouvelle communauté » (1901) qui contient en germe l’essentiel de sa philosophie et de ses engagements.

Une seconde série d’extraits, essentiellement issus de son ouvrage Judaïsme, permettront de souligner comment Buber propose une manière originale de lire les textes « religieux » (Célébrations Hassidiques 1 et Célébrations Hassidiques 2), d’y trouver une vie (« Martin Buber, La religiosité ») et une pensée propres (« Martin Buber, un peuple de Dieu »), singulières et en cela même adressées à toutes et à tous (« Martin Buber, la vie absolue »).  Un autre extrait est constitué des premières pages de son ouvrage philosophique majeur Je et Tu, dans lesquelles il opère la distinction entre les « mots-principes » Je-Tu et Je-Cela

Pour aller plus loin et préparer plus profondément la séance, vous pouvez également regarder la préface de Dominique Bourel à l’édition du recueil Communauté (ed. de l’Éclat, 2018)

Atelier de lecture théorique